A la Une

ALERTE CODIV 19
Le Président de la République a annoncé des règles strictes que vous devez impérativement respecter pour lutter contre la propagation du virus et sauver des vies .
Lire la suite En savoir plus
Compte-Rendu du Conseil Municipal du Mardi 4 Mars 2020
PROCÈS – VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du mardi 4 mars 2020 ...
Lire la suite En savoir plus

Compte-Rendu du Conseil Municipal du 28 janvier 2020
Procès Verbal du Conseil Municipal du 28 Janvier 2020...
Lire la suite En savoir plus


Vidéo
Fête Votive 2019 Prendeignes
https://youtu.be/7pgYIOZGmuE
Lire la suite En savoir plus

Ségal’Arts 2019 Prendeignes
https://youtu.be/YEXHl7c0-gQ
Lire la suite En savoir plus

REPORTAGE MON PLUS BEAU VILLAGE 2018
https://youtu.be/fG4bL79x_xE
Lire la suite En savoir plus

Actualité Pour découvrir tous les grands sites de MIDI-PYRÉNÉES
Visiter ce site

Les chantiers citoyens de l’association DECLAM’
Visiter ce site

Grand Figeac
Visiter ce site




Accueil du site > LA VIE SOCIALE > ATELIER D’ECRITURE samedi 04 Décembre 2010

ATELIER D’ECRITURE samedi 04 Décembre 2010
Version imprimable de cet article Version imprimable


Un atelier d’écriture à Prendeignes
Les 3 -4-5 décembre 2010, à l’initiative de deux associations "Lire à Figeac " et "Lectures et lecteurs " ont été trois journéees consacrées à la lecture et à l’écriture .

Une dizaine de personnes ,de Prendeignes et d’ailleurs, bravant les routes enneigées de ce samedi de décembre, se sont retrouvées au "Pilou ".A l’invite d’un écrivain –animateur fort talentueux et dynamique : Jacques SERENA, elles ont laissé libre cours à leur plaisir d’écrire et de jouer avec l’imagination et les mots.

ENTRE REALITE ET FICTION,

Nous vous invitons à découvrir de bien étranges histoires de Noël, scènes vécues, scènes fantasmées

JPG - 90.7 ko

_

LA SOMBRE AFFAIRE !

Il était une fois un retraité vivant dans un petit village qui avait reçu la publicité de Noël d’un grand magasin et souhaitait se procurer quelques articles de déco …

Après avoir bravé quelques tronçons de route enneigée il arrive dans le secteur du magasin il suit le panneau indicateur et se retrouve devant un magasin de chaussures ! Pas besoin il a déjà trouvé chaussure à son pied, les bottes pour le sapin celles de la ferme suffiront bien et puis a-t-il été sage ? Demi-tour sur le parking et suivant du regard la belle enseigne dans le ciel telle l’étoile du berger, il manque dévaler le talus, attention papy t’es pas en tracteur il fallait redescendre Traversant le parking il se heurte à un tas de poteaux c’est vrai qu’il n’y voit pas clair même s’il est du signe astrologique chinois du chat la nuit tombe Pas d’éclairage du parking, les portes s’ouvrent telles la caverne d’Ali baba mais sans la formule, un beau magasin décoré et achalandé.

Après avoir fait diverses emplettes déco boules de Noël, sous-verres pour placer les photos de ses petits-enfants, il se rend à sa voiture et patatras dans les escaliers reliant les plateaux de parking, le sachet de déco se répand sur les escaliers, ouf les boules sont pas cassées, les sous verres un cassé tant pis, papy se retrouve à genoux sur les marches, c’est presque un chemin de croix, pas de bobo, encore un peu c’était le col du fémur sans les skis ! De futurs Noëls dans la salle commune de la maison de retraite et papy qui répète à longueur de journée (en patois, ils disent : "répapiar")

Papy c’est fini n’y va plus à la tombée de la nuit !

Raymond

JPG - 71.4 ko

_ET UNE SCENE DE RUE A L’APPROCHE DE NOËL, DANS UNE GRANDE VILLE REGIONALE

Il est cinq heures du soir, le nuit manque de tomber dans la nuit glaciale de ce début décembre, les passants se pressent , cliquetis de pas rapides et fuyants, au milieu des lumières artificielles et des voitures qui s’énervent. Et soudain des cris, des mots incompréhensibles sortent d’un espèce de trou noir .Quelques regards se tournent vers une encoignure de porte sans que jamais s’interrompe vraiment le mouvement général, Le froid pique, l’encoignure est sombre, sa couleur capte cependant le regard de la passante que je suis ; je me tourne vers elle, la scrute, remarque la forme ouvragée du battant, une entrée de maison ? Bourgeoise. Les cris continuent, s’intensifient ; les gestes sont déréglés. Cris de colère ou de misère ? Une forme grisâtre s’agite, gesticule, hurle, le dos tourné à la rue et à sa foule .Qui est-il ? D’où vient-il ? Est-il un sans domicile fixe ? Un malade abandonné à l’angoisse de Noël ?

Et brusquement le visage se tourne vers la rue, le regard comme happé par les lumières ; et il repart en apostrophant d’autres portes.

Si gris, si seul, si vieux, si perdu, si hurlant… Et nous en face.

Rien….

M-J

COMPLEMENTS : Qui est Jacques SERENA ? Un auteur de romans principalement publiés aux Éditions de Minuit, et de pièces de théâtre. Quelques textes Basse ville (1992) Sous le néflier (2007) qu’il a lu au cours d’une soirée à Figeac Un lecteur passionné qui aime et sait faire découvrir les textes qu’il rencontre et qui propose à chacun de partir, comme lui, à la découverte des autres, de leurs textes, de leurs mots, pour en faire la manne nourricière de ses propres textes.

Les associations citées :

lireafigeac@orange.fr

Lectures-et-lecteurs.com (siège à Saint Pierre Toirac Lot)