A la Une

LE PILOU A MARSEILLE 26 - 29 MAI 2022
C’est au petit matin de ce jeudi de l’ascension que 33 Prendeignois de 3 ans ½ à 78 ans ont embarqué pour la découverte de Marseille, séjour organisé par l’association « Le Pilou ».
Lire la suite En savoir plus
Compte-Rendu du Conseil Municipal mardi 12 avril 2022
PROCÈS – VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du mardi 12 avril 2022
Lire la suite En savoir plus

Compte Rendu du Conseil Municipal du 10 Février 2022

Lire la suite En savoir plus


Vidéo
Ségal’Arts 2021 Prendeignes
https://youtu.be/CAFbLkh4AIE
Lire la suite En savoir plus

Fête Votive 2019 Prendeignes
https://youtu.be/7pgYIOZGmuE
Lire la suite En savoir plus

Ségal’Arts 2019 Prendeignes
https://youtu.be/YEXHl7c0-gQ
Lire la suite En savoir plus

Actualité Pour découvrir tous les grands sites de MIDI-PYRÉNÉES
Visiter ce site

Les chantiers citoyens de l’association DECLAM’
Visiter ce site

Grand Figeac
Visiter ce site





BONNE ANNEE 2016
Version imprimable de cet article Version imprimable

JPG - 37.9 ko

_

JPG - 36.5 ko

_

JPG - 42.7 ko

_

JPG - 37.5 ko

Vœux 2016 de M. le Maire

Mesdames et messieurs, Mes Chers Amis,

Merci d’avoir répondu nombreux, cette année encore, à l’invitation du Conseil municipal pour cette désormais traditionnelle cérémonie des vœux. Je voudrais tout de suite remercier la chorale pour nous avoir fait partager cet agréable moment musical dans notre église.

Voyez-vous, je n’ai cette année pas envie de vous parler du mauvais temps, de ces jours sombres et brumeux. Pas envie d’évoquer avec vous les bouleversements climatiques, la fonte des glaces en arctique ou le réchauffement de la planète même si la COP21 semble avoir été un succès. Je n’ai pas envie de vous parler de la crise, des soubresauts de reprise aux Etats-Unis, de la dette faramineuse des pays européens ni de la croissance qui ne sera peut-être pas au rendez-vous de 2016 même si nous l’attendons tous. Je n’ai pas envie de vous parler de la courbe du chômage dont on ne parvient pas à savoir si elle s’inverse ou pas, dont on nous dit qu’elle descend quand les chiffres montent mais jamais qu’elle monte quand les chiffres descendent. Je n’ai pas envie de vous parler de ces artistes qui confondent l’humour et la haine.

Je n’ai pas envie de vous parler de la guerre, ni du terrorisme qui font peser de lourdes menaces sur la stabilité mondiale, nationale et génèrent dans leur sillage des flots d’horreurs et d’angoisses même si comme vous j’ai été marqué par les événements de janvier et du 13 novembre qui sont venus frappés chacun d’entre nous dans ce que nous avons de plus cher, et toucher notre liberté nous qui portons l’héritage du siècle des Lumières. Je n’ai pas envie de vous parler de déchéance de nationalité et savoir si c’est une bonne chose ou si cette inscription dans la Constitution désarmera réellement les terroristes dont l’objectif est de semer la mort en y perdant la vie ?

Pas envie de vous parler des petites couardises et des grandes lâchetés du débat public. Des réformes nécessaires au redressement de notre pays, de celles qui se feront, de celles qui se feront peut-être ou qui ne se feront pas.

Cet après-midi, j’ai envie de vous parler de ce qui est beau et porteur d’espoir, j’ai envie de vous parler de ce qui marche, de ces clins d’œil de la vie qui donnent envie de croire en l’avenir. J’ai envie de vous parler de vous et de Prendeignes. De saluer en débutant mon propos les nouveaux habitants et avoir une pensée émue pour tous ceux qui nous ont quittés.

J’ai envie de vous parler des forces de notre territoire... l’industrie, le commerce, les agriculteurs et tous les artisans qui même ici se lèvent chaque jour avec des projets et l’envie de vivre de leur métier et de leur passion.

J’ai envie de vous parler de ceux qui osent, de ceux qui prennent des risques pour assurer leur développement et leur croissance.

J’ai envie de vous parler des industries soutenues par le Grand-Figeac et qui sont créatrices d’emplois.

Je préfère vous parler des progrès de la médecine. Vaccins, organes artificiels, prothèses intelligentes, progrès de l’imagerie médicale ... qui offrent d’incroyables espoirs aux malades atteints de différentes maladies.

Je préfère vous parler de tous nos professionnels de santé qui se dévouent au quotidien à leur métier. Et même si nous notons un manque de médecins et autres personnels paramédicaux sur nos territoireS ruraux, sachons reconnaître le service de qualité et de proximité, sachons reconnaître leur engagement.

J’ai envie de vous parler de nos enfants, des plus jeunes d’entre nous auxquels les enseignants, le personnel encadrant, les personnes œuvrant pour les temps périscolaires, donnent très souvent le meilleur d’eux-mêmes.

J’ai envie de vous parler des beautés que nous offrent la nature de notre village, de celles et ceux qui œuvrent pour l’entretien et le fleurissement de notre bourg et des hameaux. Je voudrais, dans cet esprit, remercier celles et ceux qui œuvrent ici ou là pour le bien collectif et font preuve de solidarité, celles et ceux qui ont contribué aux décorations des fêtes de fin d’année, remercier nos salariés communaux que sont Christelle Brugoux, Annie Souiry et René Boussac, adresser également mes remerciements à Clare Price, René Destruel et André Baron pour leur perspicacité et assiduité dans la mise à jour de notre site, saluer Harry Peacock pour les panneaux réalisés cette année encore qui forment une unité sur notre commune.

Je préfère aussi vous parler des associations de notre village qui contribuent à l’animer. Par leurs actions et grâce à la passion qui anime les bénévoles, toutes les différences sont abolies et ce sont de vraies valeurs et une confiance en l’Homme qui sont partagés pour la joie de tous et pour un mieux vivre ensemble. J’évoquerai l’engagement des jeunes et moins jeunes qui donnent de leur temps dans nos associations communales mais aussi dans d’autres associations ou collectifs extérieurs à notre commune pour le bien de tous. Votre altruisme vous honore. Soyez-en remerciés.

J’ai envie d’évoquer devant vous les personnes qui viennent quotidiennement pousser la porte du Centre Intercommunal d’action sociale, qui arrivent avec sur leurs épaules le poids de la crise ou celui de douleurs personnelles et familiales et à qui il est offert une écoute, une aide ou un soutien. De celles et ceux à qui l’on tend la main, à qui l’on tente d’offrir, tout simplement, la chance de se remettre debout pour poursuivre le chemin. J’évoquerais là également les membres de notre CCAS qui font preuve d’imagination pour proposer régulièrement des rencontres intergénérationnelles pour que les liens entre nous ne se distendent pas et pour que se vive le partage de savoirs et savoir-faire. D’autres rencontres auront lieu dans l’année.

Je préfère également vous parler de ces personnes âgées qui reçoivent chaque jour la visite d’une aide-soignante, d’une infirmière, d’un porteur de repas et à qui il est offert un peu de dialogue et de chaleur humaine. En votre nom, nous avons eu le plaisir d’offrir à toutes nos personnes âgées un présent réalisé lors de la dernière rencontre intergénérationnelle.

J’ai envie de vous parler de tous ceux qui franchissent le pas de notre bibliothèque et qui trouvent là le plaisir de la culture et de la lecture, qui découvrent ou redécouvrent le plaisir de tourner les pages d’un livre et remercier celles et ceux qui coordonnent cet espace.

Je voudrais évoquer quelques projets communaux. La deuxième tranche d’enfouissement des réseaux à l’entrée de notre village, la mise en accessibilité de la mairie devrait pouvoir être envisagé maintenant que les soucis d’infiltration d’eau semblent résolus ; nous poursuivrons l’entretien de notre voirie ; nous mettrons en place un Plan Communal de Sauvegarde ; nous allons réaliser un document d’urbanisme – une carte communale, document important pour envisager l’avenir sur notre commune, vous en serez informés et vous contribuerez à sa réalisation dès que celui-ci sera engagé, nous devrions poursuivre des opérations d’élagage sur nos routes... d’autres projets ne manqueront pas de se réaliser, ils sont les témoins de notre envie de vivre ici à Prendeignes.

Je voudrais saluer, devant vous, l’abnégation, l’engagement, le sens du service public et l’esprit républicain qui animent tous les élus de votre Conseil Municipal.

Mais je n’en peux plus, peut-être comme vous, de la tristesse ambiante, de ces images calamiteuses qu’on nous assène au quotidien. Je ne supporte plus ceux qui se complaisent dans la sinistrose ni ceux qui, par petits calculs politiques, rêvent d’une aggravation de la situation.

Comme vous, je suis conscient des difficultés économiques, sociales et financières qui assaillent nombre de nos concitoyens et nos finances publiques. Comme vous, je vois et j’entends les stigmates de la crise. Mais quand je vous regarde, quand je vous écoute, quand je mesure la part de passion et d’énergie que mettent les habitants, les bénévoles de nos associations et tous les acteurs de la vie Prendeignoise, alors j’ai la conviction que tous ensemble nous portons les ferments de la réussite et du succès.

Notre première responsabilité d’élus c’est de ne pas laisser se diluer ces forces et ces envies. Notre responsabilité c’est de les soutenir, les encourager, les accompagner. Et de le faire sans idéologie et naïveté mais avec pragmatisme. De le faire avec passion et conviction. De le faire avec courage et enthousiasme.

L’année 2016 ne sera ni meilleure ni pire que la précédente. Elle sera d’abord ce que nous aurons envie d’en faire. Tous ensemble. Unis et réunis autour de projets. Mus par une même ambition et une même passion pour notre village. Cette année nouvelle doit demeurer celle du rassemblement des énergies pour plus de lien, plus de projets. Pour toujours plus de solidarité, pour plus de dialogue et de rencontres entre nous. Tel doit être le sens de notre engagement pour cette année qui s’ouvre.

Avant que nous partagions le verre de l’amitié, je voulais vous citer ces paroles de Martin Luther King qui disait « Avoir la foi, c’est monter la première marche même quand on ne voit pas tout l’escalier ».

Alors, avec cœur et avec passion, avec la foi en notre village qui m’habite plus que jamais, continuons de monter ensemble les marches. Je vous souhaite - au nom de l’ensemble de mes collègues du Conseil Municipal - une bonne et une belle année 2016.